Idylle du Lotus blanc L’

18.00

L’Idylle du Lotus blanc

Auteur : Mabel Collins

Format : 154 pages

Prix : 18 €   /  CHF 25.-           978-2-940353-87-3

Catégorie : GTIN: 9782940353873

Description

Mabel Collins (1851-1927) a écrit de nom­breux ouvrages. Parmi son abondante pro­duction, deux livres présentent une grande valeur pour ceux qui s’intéressent à l’Occul­tisme. Ce sont « La Lumière sur le Sentier » et « L’Idylle du Lotus Blanc » dont Mabel Collins n’a, à vrai dire, jamais revendiqué la paternité. Elle a expliqué comment elle avait écrit ce livre par inspiration.

En 1878, à Londres, elle était très accaparée par son activité littéraire. Alors qu’elle écri­vait, dans une pièce dont la fenêtre donnait sur l’emplacement où l’on était en train de dresser un des obélisques (celui dit de l’Ai­guille de Cléopâtre), elle eut la visite d’êtres spirituels. Ceux-ci avaient l’apparence de prêtres égyptiens. Ils entrèrent dans la pièce, en pro­cession, et se tinrent autour de sa table. Cette vision se répéta plusieurs fois et finit par lui devenir familière. Un jour, alors qu’elle travaillait à la rédaction d’un roman, elle se mit tout à coup à écrire un texte qui n’avait aucun rapport avec ce qu’elle venait de rédiger. Elle venait de commencer « L’Idyl­le du Lotus Blanc », dans une sorte de transe. Elle ne se rendit compte de ce qui venait de se passer qu’en sortant de cette transe et en trouvant sur son bureau plusieurs feuillets couverts d’écriture sans qu’elle pût s’expliquer comment ce texte avait été écrit. D’autres textes furent rédigés mystérieusement, dans des conditions semblables. C’est ainsi que furent écrits les premiers chapitres de « L’Idylle du Lotus Blanc ». Puis il y eut une interruption de plusieurs années à la suite desquelles la rédaction de ce livre fut reprise et terminée.

On voit, par ces détails anecdotiques, que « L’Idylle du Lotus Blanc » n’est pas un livre comme les autres. Nombreux sont ceux qui ont été captivés par sa beauté artistique et y ont trouvé une source d’inspiration mystique.